Réponses

logopissenlit.jpg      

trianglerose.gif   Réponses    aux courriers envoyés par le collectif

  • 23.12.2011 : Réponse  de monsieur le Préfet  à notre courrier du 3.11.2011.

  • 23.10.2011 : Courrier au président de la CCEPC – Rendez-vous avec Monsieur MADELINE, président de la CCEPC le 14 novembre 2011.

  • Pas de réponse aux courriers envoyés le 23.10.2011 aux maires des communes de  la CCEPC

  • 18.07.2008. Réponse de la CCEPC à notre courrier du 17.06.2008.
    Réponses dans Accueil pdf rponseccepc17072008.pdf

  • 22.05.2008 – Réponse de la CCEPC à notre courrier du 18.04.2008 - L ‘étude d’impact  incomplète est consultable sur site.Cette étude sera finalisée en juin 2008. Allez tout de suite à la conclusion  » Sachez qu’en tout état de cause, ce site ne pourra rester vierge.Si la collectivité s’est portée acquéreur de ce bien, c’est avant tout pour répondre aux problématiques économiques du territoire.La stratégie dans ce domaine préconise  en effet : – la dynamisation de l’offre foncière – L’installation de nouvelles entreprises pour diversifier la monoindustrie du champagne – l’accompagnement des entreprises dans leur développement  » La révolution  des préceptes et concepts environnementaux  dans les esprits de nos élus est loin d’être en marche !
    pdf dans Accueil rponseccepc22052008.pdf

  • 5.04.2008 - réponse de Monsieur le Sous Préfet  
    pdf rponsesouspref25042008.pdf

  • 18.04.2008 – Le collectif a demandé ,ce jour ,rendez-vous, par courriers :- au nouveau Président de la CCEPC – à la DIREN – à Monsieur le Sous préfet (pour rencontrer la societé chargée  de l’audit pyrotechnique)

  • 12.04.2008 – Article sur l’UNION du 12.04.2008 -Le nouveau Président de la Communauté de Communes se positionne sur le Pôle mécaniqueSans préjuger de l’avenir, la communauté de communes devra néanmoins faire des choix. « Il n’est pas question de s’interdire tout investissement. Il s’agit d’une tendance. »
    Alors, quid du pôle mécanique dans cette politique d’économies ?
    « Actuellement, le pôle mécanique tient la corde, mais ce n’est pas une fin en soi », précise le président. « Aucune décision n’est arrêtée dans la mesure où ce n’est qu’un projet. Quant à la polémique sur le déboisement du site, c’est une donnée qui a du mal à passer, mais que l’on fasse ou non un pôle, il fallait dépolluer. Il fallait également réaliser les études de faisabilité. Ces études seront le gage que les décisions seront prises de façon raisonnée. » Seule certitude : la communauté devra se pencher sur la question dans les prochains mois. « Il faudra se prononcer et dire si on y va ou pas. » Une question qui promet déjà de vifs débats.
    En attendant, Laurent Madeline, maire de Magenta depuis 2001, entend conduire la communauté de communes de façon collégiale, en se mettant au service de tous.

  • 21.03.2008- réponse du CIVC à notre courrier du 20.11.2007. Le président de la CCEPC n’a donné aucune  information précise   au questionnement du CIVC. Aucun démenti du projet de pôle mécanique …/…

    pdf civc21032008.pdf

  • 10.03.2008- réponse CCEPC -
    La CCEPC  nous informe que  nous pouvons enfin  consulter les documents  demandés en mairie de CUIS ( après  que le Collectif  ait  fait appel à la CADA) . 
    Aucune allusion sur cette invitation , à l’ étude d’impact effectuée sur l’ancien champ de manoeuvre que le collectif réclame   … /…
    Sur place , 2 membres du collectif  n’ont pu méditer que sur le PLU !
    Absence totale de transparence dans ce dossier.
    Refus caractérisés de transmettre des informations  aux citoyens malgré les avis favorables de la COMMISSION  d’ACCES aux  DOCUMENTS  ADMINISTRATIFS   » Documents immédiatement consultables » .

    pdf rponseccepc10032008.pdf
  •   1.02.2008: Rendez-vous accordé par Monsieur LEROY, maire et candidat aux élections municipales ,  en présence de Monsieur BOULONNAIS à la CCEPC.

  • 1.02.2008: Question posée à monsieur Franck Leroy  durant l’Assemblée Générale du Comité de quartier de la Goësse:
    « 
    Concernant le devenir de l’ancien champ de manoeuvre situé sur la commune de Cuis, êtes-vous plutôt favorable à la protection du milieu naturel conformément au Code de l’environnement ou pour la construction d’un pôle dédié à l’automobile et à la moto ? »

    Réponses  de Monsieur Franck LEROY, maire d’Epernay.
    -  »C’est un projet parmi d’autres.
    - Il faut déjà que l’armée dépollue le site (pas de dépollution intensive)
    - Après étude, il n’y a aucune espèce protégée sur le site.
    - Le moto club veut un pôle mécanique mais il y a d’autres projets. Quelle que soit la destination du site, il devra répondre aux critères environnementaux » car il souhaite « le classement du vignoble au patrimoine mondial de l’UNESCO, le projet devra être H.Q.E( Haute Qualité Environnementale)
    - Pas de circuit style Magnicourt mais pourquoi pas un espace pour tourner sur un circuit, pour des stages de conduite, circuit interdit à la compétition. Tout cela serait intégré au paysage grâce par exemple à des toitures végétales… »
    - A la question précise « peut-on avoir accès à l’étude d’impact librement », il a répondu  »oui ».

  • 25.012008: Réponse de la CADA qui émet 3 avis favorables pour la communication des documents demandés à la CCEPC  arguant les articles L 124-1 et L 124-3 du Code de l’Environnement.

    1. L’étude d’impact réalisée par le cabinet d’étude  » l’atelier des territoires » en collaboration avec mle cabinet « Acouphène » sur le site de l’ancien terrain militaire et ses environs

    2. Les documents relatifs aux demandes de subventions et à leur obtention concernant la ZAC qui englobe ce terrain ainsi que leur suivi d’engagement

    3.Les cahiers des charges ainsi que les documents d’urbanisme qui s’y réfèrent

  • 14.12.2007: Entrevue  à l’hôtel de la  Communauté de Communes, avec M.Boulonnais, président de la CCEPC,L.Leemans, chef de cabinet et R.Galataud d’une part et

    G.Cali,A.Faivre,P.Minet,D.Moinault,J.P.Paris,membres du Collectif  » 33 hectares d’Espace Naturel à sauvegarder » et représentants des 2559 signataires de notre pétition.

    1. Refus catégorique de transmettre  et/ou de consulter ( durant l’entretien ), l’étude d’impact et l’étude acoustique  du projet.
    2. Confirmation des sommes réglées pour les études.
    3. Refus véhement de reconnaître la présence d’espèces protégées sur le terrain ( Faune et Flore)
    4. Confirmation  de la destination donnée au terrain militaire auprès du Ministère de la Défense  : Pôle mécanique 
      • 3.12.2007. Article sur Epernay Magazine -               
        pdf plemcaniquearticleep122007.pdf 

      • 29.11.2007. Courrier de Monsieur Jacky BAILLOT, maire de Cuis , distribué aux habitants 
         pdf courrierbaillot29112007.pdf 

      • 27.11.2007 . Réponse de  monsieur Charles de Courson
         pdf rponsecdecourson27112007.pdf
         

      • 22.11.2007 .  Réponse de Monsieur Jean-Paul BACHY, président de la Région Champagne Ardenne
        pdf rponsebachy221107.pdf

      • 17.09.2007. Courrier de Monsieur Jacky BAILLOT, maire de Cuis
         pdfcourriermairecuis12092007.pdf

      • 15.06.2007. Réponse de Monsieur Yves Detraigne, Sénateur de la Marne
        pdfdetraigneleroy7062007.pdf

      •  02.06.2007 . Réponse du lieutenant colonel VALLEE, directeur de l’établissement du Génie de Châlons en Champagne par suppléance à monsieur le colonel Hubert AYMARD-
        responsable des travaux  de dépollution pyrotechnique du Champ de manoeuvre

        “  A date d’aujourd’hui ( 31.05.2007), les travaux de débroussaillage-déboisement du champ de manoeuvre  de Cuis sont achevés. Ils permettent la réalisation du diagnostic pyrotechnique…/… Les travaux de dépollution pyrotechnique seront ensuite engagés rapidement, du fait de l’insistance avec laquelle  à plusieurs reprises, la CCEPC a fait état de son souhait de prendre possession au plus vite du terrain afin, c’est pour le moment la connaissance qu’a le ministère de la Défense du projet,d’y aménager un pôle mécanique. Ce n’est donc que pour respecter les obligations règlementaires qui lui incombent que le ministère de la Défense a bouleversé l’écosystème du champ de manoeuvres de Cuis”
        pdfrponsecolonel31052007annexes.pdf

     

  • 15.05.2007. Réponse de Monsieur Jean Philippe GRIMM, secrétaire général de la sous-préfecture d’Epernay.
    pdfrponse15.05.2007secrgensouspref.pdf 

  • 28.04.2007.Réponse de Monsieur  Philippe MARTIN, député de la Marne et maire de Cumières.   
    pdfrponsemartinboulonnais23042007.pdf

  • 20.04.2007.Réponse de Monsieur Franck  LEROY, maire d’Epernay.
     
    pdfrponsedefranckleroy19042007.pdf

  • 18.04.2007.Réponse de  Monsieur Philippe DESLANDES, préfet de la région Champagne Ardenne .
    pdfrponseduprfetau12042007.pdf

  • 22.11.2007: Une réponse  de la CCEPC via le journal l’UNION  : Ce n’est pas un projet :  « Nous n’en sommes qu’au stade de l’Idée , le projet n’existe pas »  Voir  à la page Historique – Cette Idée a toutefois, coûté la bagatelle de 75 000€ en études préalables…/…  Quant à cette fameuse Idée,elle oscille selon les courants … Voir les brèves relevées  ci-dessous !

  • 14.12.2007:  Entrevue   avec Monsieur  BOULONNAIS , assisté par Monsieur LEEMANS et Monsieur GALATAUD.
                  logopissenlit.jpg 

 

Brèves relevées sur CCI  Reims/Epernay
 

Pôle mécanique : les premiers soutiens au projet.
Les souscriptions et les pétitions de soutien au Pôle Mécanique de Champagne affluent de toute part. A long terme, l’objectif du pôle mécanique de Champagne est de se positionner comme le premier site de la région Nord-est dédié à la compétition, mais aussi à la formation et au perfectionnement de la conduite auto/moto. Jeudi 11 mars, c’est un chèque de 1 000 euros qui a été remis à l’association par la caisse Nord-est du Crédit Agricole. L’association a aussi appris qu’elle pourra bénéficier d’une aide du Fader, des fonds d’aide au développement économique. Enfin, la semaine passée, Gilbert Brugnon, le président de l’association et Jean-Claude Leuvrey, ont été reçu à la commission tourisme de la CCI de Reims et Epernay qui s’est déclarée particulièrement intéressée par le projet.
L’UNION EPERNAY du 16/03/2004

Communauté de communes : hausse des taxes de 3,11 %.
En ce qui concerne le Pôle Mécanique, Michel Boulonnais a officialisé le lancement d’une consultation en vue du recrutement d’un cabinet chargé de réaliser cette étude de faisabilité sur les terrains de Cuis pour un coût estimé à 45 000 euros “et sous réserve de l’obtention a minima, des subventions suivantes : 25 % Etat, 25 % région et 25 % département”. D’autre part avec la création du centre de maintenance des TER, une nouvelle zone d’activité va voir le jour sur des terrains vendus par la SNCF à la communauté de communes.
L’UNION EPERNAY du 01/04/2004

Pôle mécanique d’Epernay : premiers résultats en septembre.
Le cabinet Roussel-Consultant est en charge d’une étude afin de déterminer la faisabilité et l’opportunité de développer ce projet de “Pôle mécanique de Champagne”, un site dédié à la compétition mais aussi à la formation et au perfectionnement de la conduite auto-moto sur le 33 hectares de l’ancien terrain de manœuvre du 13e RG. Ce Pôle mécanique de Champagne, d’un coût estimé à 12 millions d’euros TTC, devrait atteindre son équilibre financier dès la 3e année d’exercice, drainer 70 000 personnes et créer à terme une quarantaine d’emplois.
L’UNION EPERNAY du 21/07/2004

Pôle mécanique : un projet “pertinent et réaliste”.
L’enquête de faisabilité enfin dévoilée met en évidence l’intérêt économique et touristique du projet de création d’un site dédié à la formation et au perfectionnement de la conduite auto-moto, sur les anciens terrains de manœuvre du 13è régiment du génie à Cuis.
L’UNION Epernay du 13/04/2005

Des chefs d’entreprises allemands prospectent dans le pays d’Epernay.
Une délégation de dix chefs d’entreprises allemands conduite par le vice-président du syndicat professionnel des représentants et des agents de la Bavière, dont la spécialité est le matériel de bureau, papeterie et emballage, a été reçue vendredi après midi à Epernay. Parmi eux, M. Hauser membre de la direction de BMW (département moteur et compétition) a été particulièrement intéressé par le projet de pôle mécanique.
L’UNION EPERNAY du 02/06/2005

Epernay – Pôle mécanique : le rêve s’approche de la réalité.
…. Mais il reste un bon bout de chemin. L’association Pôle mécanique de Champagne a présenté au public et aux élus l’ensemble de ses travaux. Pas de décision avant 2007.
L’UNION EPERNAY du 13/06/2005

AILLEURS
Avril Il y a 10 ans, c’était une mine de charbon désaffectée au milieu d’un bassin industriel sinistré. Une soixantaine d’entreprises et un millier d’emplois s’agglutinent aujourd’hui sur le pôle mécanique d’Alès Cévennes. Tout ce que le petit monde du sport mécanique compte de constructeurs, d’équipementiers et de compétiteurs s’est installé sur ce site unique au monde ou y a séjourné. Une récompense pour les élus locaux qui ont porté cette opération exemplaire avec l’aide de crédits publics. Un modèle pour Epernay, qui rêve lui aussi de créer un pôle mécanique sur une friche militaire.
L’UNION EPERNAY du 04/04/2006

Reims : partenariat en faveur de l’essor économique.
Suite à la convention de partenariat signée le 26 juin entre la communauté de communes Epernay Pays de Champagne et la CCI de Reims et d’Epernay, les deux acteurs de la vie économique sparnacienne viennent de mettre en place leur offre commune de services pour les entreprises du bassin. Parmi les actions à venir, on retiendra le Pôle mécanique de Champagne, les ateliers gastronomiques, les projets de développement de la vinothérapie, l’organisation du salon viti-vini, l’organisation du salon de l’Internet et de l’intelligence économique, la participation à l’organisation du VITeff 2007.
L’UNION MARNE du 08/10/2006 – En page 4 du 08/10/2006

Pôle mécanique : un accélérateur d’activités à Epernay.
Tout a été fait pour limiter les nuisances du pôle mécanique dont l’ouverture est prévue en 2008. Les effets indésirables seront pris en compte par les investisseurs. Sur le plan économique et touristique, les retombées devraient être importantes.
L’UNION EPERNAY du 16/12/2006 – En page 3 du 16/12/2006

Top départ pour le pôle mécanique à Epernay.
La communauté de communes Epernay Pays de Champagne a confirmé l’ouverture en 2008 d’un pôle mécanique sur les 34 hectares de l’ancien champ de manœuvres du 13e génie. Un équipement unique dans la région. Ce pôle sera dédié à l’automobile et à la moto autour de trois thématiques complémentaires : pédagogique par la création d’un centre de formation à la sécurité routière, touristique par la conception de « portes ouvertes » et de « spectacles permanents », l’organisation de manifestations sportives et d’affaires et économique par l’installation d’activités dédiées à la mécanique, à la formation et aux loisirs.
L’UNION du 15/12/2006 – En page 10 du 15/12/2006

Vœux du maire de Pierry : actions et projets.
A l’occasion de la cérémonie des vœux de Pierry, Michel Boulonnais, président de la Communauté de communes Epernay Pays de Champagne, a évoqué les dossiers et le travail des commissions notamment le départ raté du Millésium, un bel outil à utiliser pour l’équilibre, la zone artisanale (la réflexion est menée également avec Dizy vers un schéma cohérent du commerce) et le pôle mécanique.
L’UNION EPERNAY du 17/01/2007 (en page 4)

ENQUETE
Février 2007 La situation n’est pas banale : deux projets de création d’un pôle mécanique sont sur la ligne de départ dans la Marne, l’un à Gueux, l’autre à Epernay. Difficile d’imaginer que deux projets distants seulement d’une quarantaine de kilomètres par la route soient viables. Aucun concurrent ne voulant céder la priorité à l’autre, la collision paraît inévitable. Une véritable course contre la montre s’est engagée entre eux. L’un des circuits parviendra-t-il à… court-circuiter l’autre ? Ou bien la compétition désignera-t-elle un vainqueur au bout de quelques tours de piste ?
L’union du 02/02/2007

Course de vitesse entre Epernay et Gueux
Car contrairement à Epernay, où le projet de Pôle mécanique ne suscite pas d’opposition particulière, celui de la municipalité gueusienne a provoqué de vives réactions dans une fraction de la population. Champ’éco 3 Février 2007 3 N° 57 14 3 Le Pôle mécanique de Champagne sera édifié sur l’anc…
http://tinymce.moxiecode.cp/mce_temp_url

Epernay a tourné la page du 13e RG.
Près de trois ans après le départ du 13e RG, le bassin d’Epernay s’est engagé dans une reconversion au pas de charge de ses friches militaires avec un souci de cohérence économique dans la capitale du champagne. La reconversion du quartier Margueritte devrait être achevée en 2010. Pour Michel Boulonnais, président la Communauté de communes, ce n’est pas le départ de militaires qui a augmenté le taux de chômage. En partant les militaires ont laissé un ancien terrain de manœuvre de 35 hectares. D’ici un à deux ans, il pourrait accueillir un pôle mécanique, autrement dit, une piste de vitesse en dur de trois kilomètres pour autos et motos.
L’UNION ECONOMIE du 20/03/2007 (en page II)

Epernay – Terrain militaire : une dépollution controversée.
Les 33 hectares constituant l’ancien terrain de manœuvre du 13e RG, situé sur la commune de Cuis, seront bientôt retournés sur 50 cm de profondeur. La Communauté de communes d’Epernay Pays de Champagne, s’étant portée acquéreur du terrain, ne pourra en prendre possession que lorsque la dépollution sera achevée par l’armée. Un pôle mécanique à cet endroit n’est pas exclu, ce qui suscite de vives critiques : une atteinte injustifiée à l’environnement.

L’UNION EPERNAY du 21/03/2007 – En page 3 du 21/03/2007

Epernay – Terrain militaire : une dépollution controversée.
Les 33 hectares constituant l’ancien terrain de manœuvre du 13e RG, situé sur la commune de Cuis, seront bientôt retournés sur 50 cm de profondeur. La Communauté de communes d’Epernay Pays de Champagne, s’étant portée acquéreur du terrain, ne pourra en prendre possession que lorsque la dépollution sera achevée par l’armée. Un pôle mécanique à cet endroit n’est pas exclu, ce qui suscite de vives critiques : une atteinte injustifiée à l’environnement.
L’UNION EPERNAY du 21/03/2007 – En page 3 du 21/03/2007

Pôle mécanique d’Epernay : oui… mais ailleurs.
Créé en mars 2007, le collectif « 33 hectares à sauvegarder » annonce qu’il passera à la vitesse supérieure dès la rentrée si le projet de Pôle mécanique devait être imposé sur l’ancien champ de manœuvres du 13e RG.
L’UNION EPERNAY du 24/07/2007 – En page 3 du 24/07/2007

l’Essentiel – Votre information économique quotidienne
Pôle mécanique à Cuis : 2394 signatures pour dire non.
Il se bat pour le retrait du projet du pôle mécanique à Cuis. Selon lui, l’impact environnemental serait plus important que prévu. … Le projet de pôle mécanique a été imaginé sur un ancien site militaire entouré de vignes, à proximité de Cuis. Le collectif demande le retrait pur et simple…

L’UNION EPERNAY du 22/11/2007 (en page 3)

Épernay :Et le Pôle mécanique ?
Question posée à Gilbert Brugnon: Et le Pôle mécanique dans tout ça ? « L’an dernier j’étais optimiste, aujourd’hui je le suis moins. C’est un dossier complexe. Le Pays d’Epernay Terre de Champagne, le SCOTER, la Communauté d’Epernay Pays de Champagne, la Ville d’Epernay, tous ont jugé ce pôle comme l’avenir du développement économique et touristique du bassin d’Epernay. Que faut-il de plus pour le faire ?… De la transparence et de la volonté de la part des élus ».
L’UNION EPERNAY
du 28/01/2008

Le projet de pôle mécanique à Cuis définitivement enterré.
Le projet de pôle mécanique sur les terrains de l’ancien champ de manœuvres du 13e régiment de génie est déclaré mort et enterré avec le dernier conseil municipal de cuis, du 18 février. Pour Laurent Madeline, président de la communauté de communes d’Epernay Pays de Champagne, « il serait bête de gâcher un terrain de plus de 30 hectares et de le geler sans rien faire, surtout qu’il est dans le prolongement naturel de la zone industrielle de Pierry Sud que nous sommes actuellement en train de développer ».

L’UNION EPERNAY du 11/03/2009 – En page 3 du 11/03/2009

CCI de Reims et d’Epernay – Actualité – Revue de presse – La Marne attire les investissements touristiques.

Ce projet de plusieurs de M euros comprend un hôtel***** de 100 chambres, un centre des congrès, des résidences secondaires pour cadres supérieurs ,un terrain de golf et des équipements de tennis. William Gordon compte ainsi sur l’ organisation d’ événements sportifs de classe…

CCI de Châlons-en-champagne – Actualité – Revue de presse – Un collectif milite pour la sauvegarde d’espèces protégées à Cuis : un lézard dans le projet de golf.

Un collectif milite pour la sauvegarde d’ espèces protégées à Cuis: un lézard dans le projet de golf. La Communauté de communes Épernay veut vendre un terrain de Cuis à un promoteur pour en faire un parcours de golf.

 http://www.chalonsenchampagne.cci.fr/actualite/rev ue-de-presse/un-collectif-milite-pour-la-sauvegard e-d-especes-protegees-a-cuis-un-lezard-dans-le-pro jet-de-golf.-article45206.html

Un collectif milite pour la sauvegarde d’espèces protégées à Cuis : un lézard dans le projet de golf.

La Communauté de communes Épernay veut vendre un terrain de Cuis à un promoteur pour en faire un parcours de golf. Mais le lézard des souches, espèce protégée, habite déjà sur place. Le collectif veut faire classer le site et demande au préfet de prendre un arrêté de biotope qui interdirait toute construction.
L’UNION EPERNAY du 03/11/2011 – En page 3 du 03/11/2011

 

 

 

 

 


3 réponses à “Réponses”

  1. 6 11 2007
    Dominique (16:58:22) :

    Article envoyé à l’Union et à Vendredi Hebdo Reims le 2.11.2007

    La révolution du Grenelle de l’environnement à Epernay.

    Le jeudi 25 octobre, à la conclusion du Grenelle de l’environnement, le Président de la république a rappelé « nous avons intégré la charte de l’environnement à la Constitution ». Monsieur Sarkozy a voulu dire, « Monsieur Chirac et moi ». En effet, le projet de loi constitutionnelle relatif à la Charte de L’environnement a été adopté le 25.06.2003 et la loi a été publiée au Journal officiel du 2.03.2005.
    Dans la révolution à laquelle le Président de la république nous invite, il prône : « une révolution dans nos façons de penser et de décider. Une révolution dans nos comportements, dans nos politiques, dans nos objectifs, dans nos critères ».
    J’invite donc nos élus locaux, Président de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne, maires et conseillers communautaires à méditer sur « la nouvelle politique » « le New Deal Ecologique en France » préconisée par notre Président de la République.
    « Premier principe : tous les grands projets publics, toutes les décisions publiques seront arbitrées en intégrant leur coût pour le climat, leur « coût en carbone ». Toutes les décisions publiques seront arbitrées en intégrant leur coût pour la biodiversité. Très clairement, un projet dont le coût environnemental est trop lourd sera refusé.
    Deuxième principe : renverser la charge de la preuve. Ce ne sera plus aux solutions écologiques de prouver leur intérêt. Ce sera aux projets non écologiques de prouver qu’il n’était pas possible de faire autrement. Les décisions « non écologiques » devront être motivées et justifiées comme « dernier recours ».
    Il serait heureux que les deux principes énoncés par le Président de la république soient pris en compte et appliqués par les élus locaux ayant en charge notre patrimoine collectif.
    En fonction de ce 1er principe, l’idée de pôle mécanique sur l’ancien champ de manœuvre de Cuis, à la sortie d’Epernay, doit être refusé.
    En effet, c’est un projet de :
    - Pôle polluant détruisant un site naturel contenant des espèces protégées sur le plan Faune et Flore
    - Pôle polluant sur le coût en carbone
    - Pôle polluant sur le plan sonore
    - Pôle néfaste à l’image de marque d’Epernay, capitale du Champagne
    En fonction du 2ème principe.
    Ce projet non écologique doit être motivé et justifié comme dernier recours possible.
    Les élus locaux ont dorénavant la charge de la preuve et doivent dès lors prouver qu’un pôle mécanique n’est pas polluant, qu’il a un intérêt écologique et qu’aucune autre solution n’est possible ou envisageable. Ils seront donc tenus de prouver qu’ils ont étudié d’autres projets en partenariat avec les associations de protection de la nature :
    - prenant en compte l’environnement et le bien être des citoyens.
    - permettant le développement économique local.
    L’Association pour le Développement et la Gestion du pôle mécanique de Champagne a initié un projet porté par la passion, toutefois il est du rôle de nos autorités publiques d’avoir un discours de Raison en liant l’intérêt écologique et l’intérêt de tous les citoyens.
    La communauté de Communes d’Epernay Pays de Champagne doit donc admettre que le projet n’est pas pertinent, n’est pas en accord avec les règles environnementales et qu’il doit être abandonné purement et simplement. Dans ce cadre et uniquement dans celui-ci, ils auront effectué une véritable révolution dans leurs « façons de penser et de décider ».
    DM

    Répondre

  2. 8 11 2007
    Dominique (01:35:02) :

    Commentaire réalisé le 26.04.2007 et recollé le 8.11 en raison de la création de cette nouvelle page REPONSES.
    Très instructive , cette réponse de Monsieur LEROY, maire d’Epernay où l’on distingue plusieurs phases:
    1. Séquence “Contrarieté “: monsieur le maire regrette les effets de “cette dépollution excessive, disproportionnée par rapport à la réalité du risque pyrotechnique.”mais n’intervient pas pour qu’elle soit mesurée et/ou douce! 2. Séquence “Accessit” : L’intervention de l’armée est” louable” …
    3. Séquence “Ecologie” : “La nature reprendra ses droits en quelques mois” .Il est vrai que des pins de 80 à 100 ans d’âge vont vite ressusciter !
    4. Séquence “Dérobade” : “Il est question d’un pôle mécanique… qui peut ….C’est probablement….. Ce n’est pas pour maintenant …/…”
    5. Séquence “Excellence environnementale”: Mise en évidence de la beauté du site mécanique… avec des normes De Haute Qualité Environnementale où l’on utiliserait des matériaux propres …/…
    Cette réponse devient alors tacticienne quand elle est mise en parallèle avec la fiche presse du projet de pôle mécanique trouvée sur le site de la CCEC, au chapitre : environnement naturel.
    En effet, il est reconnu, dans ce projet, que “le site est intéressant du point de vue de la biodiversité “, mais ” la dépollution du site relativisera l’intérêt naturel de la zone” où “aucune espèce protégée n’a été trouvée dans le périmètre étudié” ! Ont été relevées 92 espèces d’oiseaux dont 78 espèces protégées présentes sur le site! cf pge Avi-faune du blog
    Les méthodes de dépollution radicales semblaient donc anticipées, programmées et commandées pour favoriser la création d’un projet bien particulier .
    Au regard de ce passage,la crédibilité de la réponse faite à l’association Marne Environnement est sérieusement entamée et rend véritablement caduque le désir ” d’excellence environnementale” .
    Il est tellement regrettable que la Nature, dans le contexte actuel, puisse être un Enjeu et non une Priorité et qu’elle ne fasse même pas débat!

    Répondre

  3. 19 03 2008
    Dominic (13:11:15) :

    Bonjour,
    Nous tenons à vous rassurer, la chenillette a une pression au sol inférieure à 50g/cm2, elle est conforme aux spécifications environnementales suisses et autrichiennes quant à son accès sur les alpages de haute montagne (végétation nettement plus fragile que celle du terrain de manoeuvre).
    N’hésitez pas à nous consulter si vous avez quelque question que ce soit.
    D.L.Prunier Bérengier Dépollution S.a.r.l

    Répondre

Laisser un commentaire




boit du rouge, broie du noir |
calypsat |
A la Recherche de Soi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gothique not sataniste!
| Le Grand Défouloir
| Petites Info du Jour